Donald Trump : « La violence faite à Israël est une violence faite contre l’Amérique »

Donald Trump : « La violence faite à Israël est une violence faite contre l’Amérique »

Donald Trump : « La violence faite à Israël est une violence faite contre l’Amérique »

Le candidat pour les primaires républicaines dans la course à la présidence américaine a accordé une interview au magazine juif orthodoxe Mishpaha (famille). Plus qu’une interview, Donald Trump se livre à une véritable opération de charme à laquelle participe son principal conseiller sur les questions liées à Israël et à la communauté juive, Jason Greenblatt, lui-même juif pratiquant, qui a étudié  à la Yeshiva Har Etsion, dans le Goush Etsion au sud de Jérusalem, un fait qu’il rappelle en toutes circonstances.

« La violence faite à Israël est une violence faite contre nous », déclare d’emblée le milliardaire avant d’impliquer directement son interlocuteur : « Regardez, on voit bien lorsqu’on vous regarde que vous êtes un juif pratiquant », dit-il au journaliste qui  l’interroge sur la montée de l’antisémitisme dans le monde.

« Ils (les antisémites) ont appris qu’ils peuvent faire ce qu’ils veulent sans en payer le prix. Obama leur a montré la voie », lance le candidat républicain en accusant implicitement l’actuel locataire de la Maison Blanche de laxisme dans ce domaine. Et de poursuivre. « je ne comprends pas pourquoi la communauté juive soutient Obama et apprécie Hillary, je ne sais vraiment pas, peut-être par habitude ? La vérité c’est qu’Obama aime beaucoup plus l’Iran qu’il n’apprécie Israël ».

Sur l’Iran, Trump est intarissable : « Je pense qu’Obama a rendu l’Iran plus riche et plus fort et a affaibli Israël. C’est dangereux. Je crois au contraire que le président américain doit soutenir ses alliés et préciser que la violence contre eux est une violence faite à l’Amérique. C’est le message qu’il doit envoyer et que le monde doit entendre ».

A ce moment de l’interview, le conseiller de Trump s’immisce dans la conversation.

« Combien de fois ces dernières années, ais-je du m’absenter de mon travail pour assister à des fêtes juives », lance l’avocat qui œuvre depuis 19 ans aux côtés de Trump. « Je me rappelle d’une fois où nous étions en train de négocier un accord d’un montant d’un milliard de dollars, nous avions travaillé pendant des semaines jours et nuits, nous dormions même au bureau. Mais je devais rejoindre ma famille pour une fête juive qui s’étalait avec le shabbat sur trois jours », poursuit Jason Greenblatt. « Comment pouvais-je l’annoncer à Donald Trump, je redoutais de le faire. Finalement j’ai pris mon courage à deux mains et sa réaction a été la suivante : Jason, rentrez à la maison, partagez ces moments en famille, priez et détendez-vous, nous poursuivrons après vos fêtes »…

Quelques heures après cette interview, Donald Trump annonçait qu’il se rendrait en Israël au mois de juillet, mais également en Allemagne et en Russie.

Commentaires :

  1. sergeb

    Nous voulons TRUMP comme PRÉSIDENT des USA, lui saura bien comment entreprendre certaines corrections en ce qui concerne les muzzs.

     
  2. zanaroff

    J’aime bien Donald Trump contrairement à certains qui le voyent d’un mauvais oeil. Il est franc du collier. c’est une qualité. il ne mache pas ses mots, c’est une qualité. il dit des choses justes… bref, même si cela dérange, il vaut mieux quelqu’un de franc, de pragmatique, et un négociateur hors pair dans les affaires, et à l’international.

     
  3. MisterClairevoyant

    @ sergeb. OK pour Trump, mais le sujet Israël est très polémique.
    S’il veut gagner la présidentielle, doit ménager la chèvre et le choux; car il ne faut pas aller dans « le mur », avant d’aller en Israël. La diplomatie doit être menée avec plus de délicatesse du cotée international. Je pense qu’il a raison, mais il ne faut pas avoir raison trop tôt, avant d’être le président des USA.

     
  4. Armand Maruani

    Bien sûr que ça fait plaisir d’entendre ces paroles et nous souhaitons qu’il soit élu .

    Mais notre seule assurance c’est Tsahal , un Peuple Juif uni et notre petit bijou enterré à Dimona .
    Le soutien d’un grand pays comme les USA c’est bien mais l’histoire nous a appris à ne compter que sur nous même .

     
  5. Armand Maruani

    ( suite et fin )

    Je n’ai jamais vu une puissance aider un pays faible .

    La lacheta jalonne l’histoire de l’humanité et Nous les Juis sommes trés bien placés pour le savoir .